Critizr, la boîte à idées nouvelle génération

Nicolas Hammer et Thibault Carlier sont les fondateurs de CRITIZR, une application mobile qui a pour but d'améliorer et de moderniser le concept de la boîte à idées. L'association des compétences techniques de Thibault, diplômé de l'Enseirb, aux connaissances en management de Nicolas, diplômé de BEM, a permis à ces deux jeunes créateurs de proposer un service original, lauréat de l'édition 2010 du concours national « Innovons Ensemble ».


Critiz'r par InnovonsEnsemble

Critizr, la boîte à idées nouvelle génération

C'est au terme de la première année de fonctionnement de CRITIZR que nous rencontrons Nicolas Hammer qui a accepté de revenir sur son aventure entrepreneuriale.

Quel a été votre parcours ?

J'ai fait un BAC S en 2005 suivi par un IUT Tech de Co à Toulouse et je suis rentré en 1ere année du programme ESC à BEM. C'est en tout début de 2ème année que j'ai pu suivre un module intitulé « Repas d'Affaires » qui finalement a été le déclencheur de notre projet de création d'entreprise. J'ai toujours eu envie d'entreprendre et ce module m'a permis de rencontrer Thibault qui est par la suite devenu mon associé et de travailler avec lui sur le projet pendant 3 semaines. C'est un laps de temps très court durant lequel nous avons pu rédiger une première ébauche. Thibault a un profil très complémentaire du mien puisqu'il est ingénieur en informatique. Il a donc pris toutes les parties techniques en main, ce qui était pour moi un obstacle au départ. Et du coup, cela a débloqué pas mal de points.

Que fait CRITIZR ?

Le concept de CRITIZR repose sur l'évolution des questionnaires de satisfaction et de la traditionnelle boîte à idées mise à la disposition des clients sur un point de vente. Outil que nous trouvions peu long à remplir, fastidieux, compliqué, pas très moderne et surtout pas très efficace. Lorsque l'on met un mot dans une boîte à idée, on a rarement une réponse. On a voulu transposer ce modèle sur les smart phones, en créant une application mobile qui va permettre à l'utilisateur en situation d'achat d'envoyer un compliment, une question, une suggestion, un problème, et ce depuis son téléphone. Il pourra obtenir une réponse, directement et quasiment en temps réel sur son téléphone.

Pour rendre la démarche efficace, nous avons voulu donner une dimension sociale en créant une Agora qui permet à tous les utilisateurs de contribuer aux suggestions des clients. Par exemple, Thibault écrit : « je souhaite qu'une fontaine à eau soit installée dans le magasin », les autres utilisateurs peuvent voter pour cette suggestion et dire « j'encourage cette idée ». Plus l'idée est encouragée par les clients, plus elle monte dans un système de classement. D'une part l'entreprise a intérêt à tenir compte de cette idée et d'autre part, celui qui a posté cette suggestion peut gagner une récompense en montant en grade dans Critizr et se voir décerner l'idée du mois, des badges etc…

Comment est né votre projet de création d'entreprise ?

L'idée de départ a été évoquée avec Thibault à l'occasion du module « Repas d'Affaires » pendant lequel je me suis dis « quand j'ai un problème, j'aimerai bien pouvoir le dire à l'aide d'un texto, sauf qu'à cette époque-là, je n'étais pas vraiment branché technologies. C'est là que Thibault est intervenu et me dit « On va plutôt faire une application pour I-Phone, c'est beaucoup plus dans l'ère du temps et plus sympa à développer. » La complémentarité de nos connaissances, nous a permis de mettre au point le concept que Thibault a su opérationnaliser grâce à ses compétences techniques et que nous avons façonné par la suite grâce aux rencontres avec des professionnels de la relation-client et en en parlant autour de nous. Ces multiples échanges nous ont permis de retenir une idée d'amélioration, une remarque, qui fait que nous avons construit le projet petit à petit. Mais le cœur de l'idée repose sur l'identification d'un besoin insatisfait, celui de ne pas pouvoir exprimer facilement ce que l'on pense. Par exemple dans un restaurant lorsque l'on est mal servi !

Comment avez-vous mis au point votre idée d'affaires ?

En fin de 2ème année d'études, je me suis dit que la césure était un moment idéal pour aller plus loin dans ce projet d'entreprise. Du coup, j'ai fait mon année sur CRITIZR. Nous avons donc validé étape par étape les hypothèses de commercialisation avec des professionnels de la relation-client. Cette phase de mise au point nous a permis d'approcher des clients potentiels, nous avions idée de démarrer les opérations une fois que nous aurions réuni suffisamment de clients. Nous avons donc contacté une vingtaine de professionnels de la relation-client auxquels nous avons présenté le projet très simplement sur une page A4 très schématique. C'était vraiment l'idée de base. Nous avons dans un premier temps testé le concept auprès de ces prospects, pour nous assurer que le produit allait rencontrer son marché. Nous recherchions à affiner le business model qui s'annonçait un peu compliqué.

Qui sont les professionnels que vous avez interrogés durant cette étude qualitative ?

Nous avons sondé des professionnels en activité de différents niveaux et dans différentes tailles d'entreprises : directeurs relation-clients, responsables de franchise, chefs de rayon chez Auchan par exemple. Nous voulions tester l'idée d'affaires et le produit qui ont été reçus globalement de manière très positive. Les réactions et commentaires un peu hostiles nous ont permis de faire évoluer le projet. On a consigné ce qui allait et ce qui n'allait pas et nous avons conclu que c'était un marché intéressant, qu'il y avait des clients potentiels et que nous pouvions continuer.

Comment s'est passée cette première année ?

En juin 2010 une fois son diplôme d'ingénieur obtenu, Thibault a commencé à travailler chez DEEZER où il fait du développement web et mobile. A cette même époque nous apprenons que nous sommes lauréats du concours Innovons Ensemble et qu'en plus de la dotation financière, nous allons bénéficier d'une exposition médiatique. La direction de la communication de BEM nous soutient dans notre démarche et en juillet nous faisons le pilote à BEM. En décembre de cette même année j'arrive enfin à convaincre Thibault de poursuivre le travail engagé sur CRITIZR. Il abandonne DEEZER et nous démarrons le développement technique.

L'enchaînement des évènements et mon année de césure me conduisent à intégrer l'Auberge Numérique d'Aquitaine Europe Communication en septembre 2010. Thibault m'y rejoint en décembre. Puis au début de l'année 2011 nous décidons de partir installer CRITIZR à Lille car la phase de prospection nous montre que tous nos clients sont dans le nord et qu'il serait plus efficace pour des raisons logistiques que nous nous rapprochions d'eux. J'ai de la famille dans le nord mais c'est un changement important. Le printemps 2011 est consacré au développement technique et nous faisons les premiers lancements en septembre 2011 avec Auchan et Leroy-Merlin.

Quels sont vos projets de développement pour l'année à venir ?

Nous aimerions que CRITIZR devienne un outil de référence pour tous les utilisateurs dans leurs pratiques d'achat, sur les lieux de vente qu'ils fréquentent, et que notre service puisse faire évoluer ces lieux en lien direct avec l'exploitant. L'idée est de développer un outil qui relève des principes sinon de démocratie participative, de dialogue constructif entre un lieu de commerce ou de services, son exploitant et ses utilisateurs. Nous aimerions nous développer assez vite en Europe, en Angleterre notamment, car sur ce type de projet technologique, il n'y a que peu de barrières. Nous aimerions également renforcer notre équipe avec le recrutement d'ingénieurs web et mobile car l'outil nécessite des développements techniques.

Pour plus d'informations sur CRITIZR, consultez la page Facebook dédiée et le site critizr.com

plus d'infos sur Critizr, la boîte à idées nouvelle génération
Nom * 
Prénom * 
Email *
Vous êtes

Suivez l'actualité d'ECA !